NON A LA THEORIE DU GENRE DANS NOS ECOLES !


STOP AU MATRAQUAGE IDÉOLOGIQUE !

Chères familles verriéroises,

Candidat aux élections municipales de La Verrière, je vous écris aujourd’hui en tant que père de famille.

Comme vous, je suis extrêmement choqué par la diffusion dans l’Éducation nationale de la théorie du genre, idéologie de gauche et d’extrême gauche qui affirme que les différences sexuelles « Garçon/Fille » ne sont pas biologiques mais sociales et que chaque enfant peut choisir librement son identité sexuelle.

Mon combat contre l’idéologie du genre n’est nullement une atteinte à l’école laïque ni un coup porté au formidable travail réalisé chaque jour par les enseignants de l’Éducation nationale. Il correspond à une autre vision de l’école, considéré comme un lieu idéologiquement neutre qui doit enseigner les fondamentaux et former chaque enfant à devenir des citoyens responsables.

Contrairement à ce qu’affirme Alain Hajjaj, sans doute par complicité idéologique, les craintes des familles verriéroises sont légitimes.

Le gouvernement socialiste vient de mettre en place le dispositif « ABCD de l’égalité » qui vise à détruire les repères masculins et féminins dans l’éducation de chaque enfant. Expérimenté dans 600 écoles, ce dispositif devrait s’étendre à l’ensemble du territoire dès 2014.

Une « éducation sexuelle » devrait aussi être généralisée à tous les élèves à partir de 6 ans. Le Ministre socialiste de l’Éducation nationale a même recommandé la participation en classe d’intervenants issus d’associations militantes (« SOS homophobie »…). Il considère en effet que « le rôle de l’école est d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel »... Mais, jusqu’où iront-ils ?

Ces agissements sont extrêmement graves.

Le rôle de l’école est d’éduquer, pas de rééduquer les mentalités !


Si vous me faite confiance le 23 mars prochain, je serai un Maire qui m’opposera de toutes mes forces à ce matraquage idéologique et je garantirai la neutralité des écoles verriéroises !

Plus d’informations (source : www.jfpoisson.fr) :

Dans un communiqué de presse, je reviens sur les débats qui ont actuellement lieu autour de la théorie du genre et de son introduction dans les écoles primaires.

« J’entends que la théorie du genre serait une rumeur… Tout d’abord, je m’étonne dans ce cas que le Ministre de l’Education nationale prenne officiellement position contre une théorie dont il affirme qu’elle n’existe pas !

Ensuite, le programme d’actions intergouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l’identité de genre, publié sur le site du Ministère des Droits des Femmes, est-il une rumeur ?

Ses préconisations, qui s’adressent à chaque ministère, et qui demandent par exemple qu’un module sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre soit intégré à la formation des infirmiers, des policiers, des magistrats, des acteurs éducatifs, sont-elles des rumeurs ?

Le site « Ligne Azur » dont le Ministre de l’Education nationale fait la promotion, qui appelle les jeunes à se questionner sur leur identité sexuelle, à définir non pas « qui » ils sont mais « où » ils sont, et qui leur rappelle, dans cette période de trouble et de construction de soi qu’est l’adolescence, que « pour certains, le sexe biologique coïncide avec le sentiment d’être un homme ou une femme, et pour d’autres, sexe génital et identité de genre ne correspondront pas », est-il une rumeur ?

Le document du syndicat d’enseignants SNUipp-FSU qui recommande un questionnement des stéréotypes de genre dès l’école primaire, qui propose que les enfants des écoles primaires lisent des livres tels que « Zazie a un zizi » ou « Papa porte une robe » ou entrent dans des questionnements sur leur genre et leur identité en visionnant des films tels que Fucking Amal ou C.R.A.Z.Y, qui leur montrent des scènes de sexe entre personnes homosexuelles, est-il une rumeur ?

L’ABCD de l’égalité, actuellement mis en œuvre dans plus de 600 classes pour agir sur les représentations des élèves et les pratiques des acteurs de l’éducation, sans aucune information préalable des parents, est-il une rumeur ?

Demandez aux parents, aux élèves, aux académies qui sont actuellement des objets d’expérimentation pour le gouvernement si tous ces éléments ne sont que des rumeurs !

J’appelle le gouvernement à la clarté, à l’honnêteté vis-à-vis de parents, par respect pour leur liberté éducative, par respect pour la liberté de conscience de chacun, par souci de faire régner la paix et la sérénité dans notre pays. »

Pour votre parfaite information, retrouvez ici :

- le document intergouvernemental du 16 mai 2013 contre les violences et les discriminations commises à raison de l’identité de genre : Programme GVT bilan mai2013

- le rapport du syndicat SNUipp-FSU de juin 2013 « Eduquer contre l’homophobie dès l’école primaire : Eduquer contre l’homophobie école primaire

- l’ABCD de l’égalité, qui fournit des éléments pour la mise en place de « l’éducation à l’égalité » dans dix académies et plus de 600 classes : ABCD-Egalite